C’est le cas aujourd’hui, le travail à la vigne, ainsi qu’une vinification plus précise, ayant permis d’atteindre ce but.

L’encépagement de 50% de cabernet-sauvignon et de 50% merlot est idéal pour Saint-Estèphe. Les grandes années voient des merlots de grande qualité complémenter les cabernets parfaitement mûrs. Quand le soleil s’est fait regretter quelquefois, le cabernet s’arrondit au contact du merlot, quand à lui toujours mûr.

De plus, les merlots adorent l’argile ; le sable et le calcaire produisent un cabernet très soyeux.

Bien-sûr, l’effet millésime reste présent, et les vins se déclinent suivant les caractéristiques propres à chacun d’eux.

Ainsi les 2005, 2009 et 2010 s’offrent plus charnus et séveux que les 2006, 2007 et 2008 dont le charme et la délicatesse feraient honneur à une duchesse !

La direction opta il y a quelques années pour une conduite biologique du vignoble, la labellisation devant avoir lieu sous peu.

spacer